Accueil > Le projet > Des caméras sous surveillance

Des caméras sous surveillance

Voir en ligne : Des caméras sous surveillance

Des hackers luxembourgeois ont décidé de réaliser une cartographie de la vidéosurveillance.

Article paru dans le Quotidien luxembourgeois reportage réalisé par le journaliste
Romain Van Dyck

Des hackers luxembourgeois ont décidé de réaliser une cartographie de la vidéosurveillance.

Inquiets de la prolifération des caméras au Grand-Duché, les hackers du Chaos Computer Club ont décidé de les recenser, rue par rue, pour lever le voile sur ce phénomène.

Des bidules électroniques qui clignotent, des ordinateurs mis en pièces, des maquettes, des posters délirants et un bar bien fourni... Bienvenue dans le paradis des geeks : le repère des hackers du Chaos Computer Club Luxembourg (C3L), à Strassen.

Hacker ? « Non, on n’est pas des pirates », anticipe Jan Guth, l’un des membres. Il existe trois types de hackers. Le "black hat" est le hacker illégal, celui qui va chercher à te piquer tes sous et tes données privées. Le "white hat" travaille dans le secteur de l’informatique, il fait tout pour protéger, sécuriser. Et le "grey hat", entre les deux, est un activiste qui n’hésite pas à franchir certaines limites quand il le faut... comme nous. »

Ces « hacktivistes » ont donc convié la presse, hier, pour parler de leur dernier fait d’armes :« On a fait une cartographie de la vidéosurveillance. Durant deux semaines, quatre de nos membres sont allés dans tous les coins de la capitale. Dès qu’on voyait une caméra, on notait la localisation. » Résultat : « On a déjà recensé près de 150 caméras ! »

Lire la suite http://www.lequotidien.lu/politique-et-societe/39274.html

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document