Accueil > Le projet > Surveiller à distance, une ethnographie des opérateurs municipaux de (...)

Surveiller à distance, une ethnographie des opérateurs municipaux de vidéosurveillance

Voir en ligne : http://www.iau-idf.fr/fileadmin/Etu...

Etude anthropologique disponible en ligne sur les opérateurs de vidéosurveillance par Tanguy Le Goff, Virginie Malochet et Tiphaine Jagu.

Aujourd’hui, plus de 1 000 communes sont équipées d’un système de vidéosurveillance des espaces publics en France. Il s’agit aussi bien de grandes villes comme Marseille, Nice, Lyon, Strasbourg, que des villes moyennes comme Évry, Meaux voire de petites communes. (…)

Une étude sur les « coulisses » du travail de surveillance à distance des opérateurs municipaux
Notre démarche s’inscrit dans la lignée des recherches actuelles sur le policing (au sens de l’activité de police des espaces) afin de mieux appréhender ce qui se joue dans le circuit de la surveillance humaine. Nous avons étudié deux dispositifs municipaux qui sont deux illustrations de la manière dont, des opérateurs, se sont approprié une technologie et l’utilisent en fonction des missions prescrites. Précisons d’emblée quelques limites de ce travail : une difficulté d’accès aux terrains, des difficultés méthodologiques, enfin la difficulté liée à l’impossibilité de comptabiliser précisément le nombre et le type de personnes ciblées par les opérateurs dans le cadre de la surveillance. C’est pourquoi, les résultats présentés ici doivent être pris pour ce qu’ils sont, à savoir une présentation de la manière dont les opérateurs déclarent effectuer leur surveillance, croisée avec notre observation de leurs pratiques sur un mode essentiellement descriptif.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document