Accueil > Le projet > Plan de vidéoprotection de Paris (données officielles)

Plan de vidéoprotection de Paris (données officielles)

Voir en ligne : Plan de vidéoprotection de Paris

Sur le site de la Préfecture de police de Paris, l’ensemble des documents publiés pour le " Plan de vidéoprotection pour Paris ".

Leur Discours : Prèf de Paris

Le Plan de vidéoprotection de Paris résulte d’une stratégie déclinée par des objectifs opérationnels
Le projet PVPP s’inscrit dans une stratégie globale de modernisation des moyens de
commandement de la Préfecture de Police, avec le projet de création d’un centre de
commandement unique et le recours à toutes les technologies d’aide à la décision en
matière de sécurité, radio et géolocalisation notamment.
Ce projet vise à renforcer la capacité opérationnelle de la Préfecture de Police dans
cinq domaines.

  • La circulation sur les principaux axes de la capitale et de l’agglomération parisienne, ainsi que le renforcement de la sécurité routière ;
  • La gestion de l’ordre public lors des manifestations et grands rassemblements, ainsi que la protection des institutions et établissements sensibles.
  • La sécurisation de Paris, de sa population et de ses visiteurs contre la délinquance. La vidéoprotection a des effets dissuasifs et préventifs. C’est aussi un moyen d’aide à l’élucidation et au rapport de la preuve, à charge comme à décharge.
  • La prévention du risque terroriste pour laquelle l’image est un appui fort à la sécurisation des sites sensibles.
  • Les interventions urgentes et de secours effectuées par les sapeurs-pompiers.

Le raccordement vers la police des réseaux privés de vidéoprotection

La Préfecture de Police accède déjà à un parc de vidéoprotection d’environ 300
caméras sur la voie publique, dédiées principalement à l’ordre public et à la
circulation. Elle bénéficie également du report d’images des 9500 caméras des
réseaux de transport RATP et SNCF, ainsi que de caméras situées sur des sites
pouvant être l’objet de troubles à l’ordre public comme les abords du Parc des Princes
et du Stade de France.
La Préfecture de Police doit renforcer l’utilisation de la vidéoprotection dans certains
lieux et établissements particulièrement exposés aux risques terroristes (loi du 23
janvier 2006) et pouvoir se raccorder à ces réseaux privés pour garantir une réactivité
accrue et adaptée des équipages de police. Des sites sensibles sont identifiés, comme
les grands centres marchands tels que le Forum des Halles, le Carrousel du Louvre et
les grands magasins.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document